Chapitre 6 : 2004 à aujourd'hui

Après des années marquées par de grands et complexes dossiers avec le gouvernement (désassurances et médicaments), l’Association continue d’agir sur plusieurs fronts :
En savoir plus

Chapitre 5 : 1992-2003

Tout en continuant à fournir aux optométristes réponses à leurs questions de tous ordres (RAMQ, CSST, Aide sociale, services aux Anciens combattants, etc.), l’Association sent venir un vent de coupures budgétaires au niveau gouvernemental (le mot austérité n’existe pas à cette époque).
En savoir plus

Chapitre 4 : 1984-1991

En effet, au début des années ’80, l’Association a mis sur pied le «Comité de Services aux membres», composé d’optométristes de tous horizons pour inciter les optométristes à se regrouper, à se moderniser (équipements à la fine pointe, personnel formé, nouveaux designs de bureaux) et enfin, à occuper des endroits commerciaux stratégiques (premier étage, cliniques médicales, centres d’achats).
En savoir plus

Chapitre 3 : 1979-1983

Le foisonnement d’initiatives porteuses de l’Association telles que la Revue L’Optométriste, les symposiums multidisciplinaires et le Colloque international sur la lentille de contact, fut le fruit de la vision de la profession de Jean-Marie Rodrigue, président de l’AOQ à l’époque. Celui-ci a littéralement établit...
En savoir plus

Chapitre 2 : 1973-1978

L’année 1973 est très importante car le gouvernement procède à une grande réforme des professions qui mènera à la création de l’Office des professions du Québec et l’adoption du Code des professions et de lois pour chacune des 38 professions reconnues au Québec...
En savoir plus

Chapitre 1 : 1966-1972

Contexte sociopolitique Fondée pour « représenter les intérêts sociaux, économiques et professionnels des optométristes », l’Association professionnelle des optométristes du Québec, l’APOQ (devenue l’AOQ depuis), s’inscrit dans la foulée des fédérations de médecins et associations de dentistes et pharmaciens pour...
En savoir plus