Close Membres Trouvez un optométriste

Communiqués

Fête des Mères : pour l’amour de ses yeux

 MONTRÉAL, le 8 mai 2017 /CNW/ – Ses yeux vous ont vu grandir, faire les 400 coups, pleurer et rire, mais saviez-vous que les yeux de votre mère sont plus fragiles que ceux de votre père? En effet, les deux tiers des personnes vivant avec une perte de vision totale ou partielle sont des femmes. La fête des Mères en mai, le Mois de la santé visuelle, est le moment idéal pour rappeler à votre maman que vous l’aimez et que vous aimez le regard qu’elle porte sur vous. Aidez-la à en prendre soin.

en savoir plus

SEMAINE MONDIALE DU GLAUCOME DU 12 AU 18 MARS : UN EXAMEN OCULOVISUEL PEUT SAUVER LA VUE

Montréal – le 13 mars 2017 – L’Association des optométristes du Québec (AOQ) souligne la Semaine mondiale du Glaucome qui a lieu cette année du 12 au 18 mars.  Le glaucome est une grave maladie oculaire, la troisième cause de cécité irréversible au monde. Quelque  100 000 Québécois âgés de 40 ans et plus en sont atteints, et jusqu’à la moitié l’ignore1.

« Il est possible de prévenir la perte de vision, mais seulement si le glaucome est décelé tôt et traité efficacement », affirme le Dr Patrick Sauvageau, optométriste, membre du conseil d’administration et porte-parole de l’AOQ pour la Semaine mondiale du Glaucome.

Afin de sensibiliser le public à la prévention, l’Association mondiale du glaucome et l’Association mondiale des patients du glaucome chapeautent la Semaine mondiale du Glaucome. Mondialement, on estime que 76 millions d’individus de plus de 40 ans en souffriront en 20202. Chaque année, un thème mondial est adopté. Depuis deux ans, l’emphase est portée sur les parents de premier degré des personnes atteintes, puisque ceux-ci courent un risque dix fois plus élevé d’être affectés que l’ensemble de la population.

« Le glaucome est une atteinte du nerf optique dont l’un des facteurs de risque est une pression élevée à l’intérieur de l’œil, a ajouté le Dr Sauvageau. C’est la vision périphérique qui est d’abord touchée. Malheureusement, la majorité des patients atteints ne savent pas qu’ils ont la maladie, car le glaucome n’est accompagné d’aucun symptôme dans ses premiers stades ».

Une étude pancanadienne3 a révélé que 50 % des personnes ayant reçu un diagnostic souffrent déjà d’une forme modérée à grave de la maladie, et ont subi une perte de vision irréversible. De plus, la forte myopie augmente considérablement le risque de développer des maladies oculaires comme le glaucome (14 fois). Or, le taux de myopie dans la population nord-américaine de 12 à 50 ans a doublé dans les derniers 20 ans alors que celui de forte myopie a progressé de 8 fois.4

L’objectif ultime est d’éliminer la cécité causée par le glaucome en encourageant la population, notamment les plus de 40 ans, à passer un examen oculovisuel auprès de leur optométriste. Comme seulement le tiers des Québécois a eu un examen de la vue au cours de la période de trois ans s’échelonnant de 2013 à 20155, on peut en déduire qu’une proportion significative des patients atteints de glaucome ne reçoit un diagnostic qu’après avoir subi des dommages permanents, d’où l’importance de l’examen oculovisuel au moins tous les deux ans.

Les optométristes québécois, lors d’un examen, peuvent dépister le glaucome, référer pour traitement, et même effectuer la cogestion du traitement au besoin, dans le cadre d’une collaboration interprofessionnelle convenue avec les ophtalmologistes.

Ensemble, nous pouvons éliminer la cécité causée par le glaucome. En cette Semaine mondiale du Glaucome, l’AOQ recommande aux Québécois d’en parler à leurs proches et de les encourager à passer un examen de la vue complet sur une base régulière.

À propos des optométristes

L’optométriste est un professionnel de la santé de première ligne, qui détient un doctorat universitaire de cinq ans et qui agit comme porte d’entrée pour tous les besoins en matière de vision, de soins des yeux et d’articles de lunetterie. Son rôle est d’évaluer la vision et la santé de l’œil, tout en pouvant prescrire et administrer des médicaments aux fins de l’examen de la vision et du traitement de certaines pathologies oculaires. Il prescrit également les lentilles ophtalmiques nécessaires, qu’elles soient cornéennes ou pour lunettes, et des traitements de rééducation visuelle.

L’optométriste prodigue des conseils afin de prévenir les troubles visuels et de promouvoir la saine santé oculovisuelle de ses patients et, au besoin, il peut diriger le patient vers d’autres professionnels de la santé.

Renseignements :
Maryse Nolin
Directrice générale
Association des optométristes du Québec
514 288-6272
maryse.nolin@aoqnet.qc.ca

Relations médias :
Diep Truong
514-524-7348
diep@exergue.ca

 


[1] Le coût de la perte de vision au Canada. INCA et Société canadienne d’ophtalmologie.
[2] http://www.wgweek.net/
[3] Buys YM et al. (2012). The Canadian Glaucoma Risk Factor Study Group. Referral source, symptoms, and severity at diagnosis of ocular hypertension or open-angle glaucoma in various practices. Can J Ophthalmol.
[4] Ordre des optométristes du Québec www.ooq.org
[5] Perceptions et habitudes en matière de santé oculaire. Ad hoc recherche, septembre 2015.

Relâche scolaire : des conseils pour prendre soin de ses yeux, à l’extérieur comme à l’intérieur.

MONTRÉAL, le 28 février 2017 – La semaine de relâche est un moment privilégié pour les activités en famille, mais saviez-vous que 35 % des blessures oculaires touchent les enfants et que 44 % des blessures oculaires ont lieu lorsque les enfants jouent? Afin que toute la famille passe de bons moments, voici quelques conseils pour bien protéger ses yeux.

Jouer dehors est bon pour les yeux!
Jouer dehors permettrait de réduire la progression de la myopie de 30 à 40%, surtout chez les jeunes d’âge primaire. Selon plusieurs études, les enfants qui jouent dehors de 40 à 90 minutes par jour sont moins myopes en général que les enfants de même âge qui passent plus de temps à l’intérieur.

« À l’extérieur, la vision rapprochée est moins sollicitée. De plus, les rayonnements solaires et l’exposition à la lumière auraient aussi un effet positif pour réduire la progression de la myopie », explique Dr Steven Carrier, optométriste et président de l’Association des optométristes du Québec.

En toboggan ou en ski, l’œil est cependant bombardé de rayons UV, la neige agissant comme un puissant miroir. En effet, la neige peut réfléchir jusqu’à 90% de la lumière. Dans certains cas, cela peut causer un « coup de soleil des yeux », appelé ophtalmie des neiges ou kératite.

en savoir plus

Confusion au sujet des frais accessoires : L’association des optométristes du québec exige des réponses

Montréal, le 16 janvier 2017 – L’Association des optométristes du Québec (AOQ) exige des réponses sans délai du Ministère de la santé et des services sociaux (MSSS) pour mettre fin à la confusion engendrée par la publication le 11 janvier des Orientations touchant l’abolition des frais accessoires.

Le MSSS, qui fait preuve d’incompréhension à l’égard du rôle des optométristes, applique erronément les mêmes mesures d’interdiction de frais accessoires aux optométristes qu’aux ophtalmologistes alors que le statut des deux professions est grandement distinct. Les actes qui sont décrits dans les Orientations tels que la biométrie de l’œil, la rétinophoto, l’échographie de l’œil ou la tomographie en cohérence optique (OCT), n’ont jamais été couverts en optométrie pour les personnes assurées par le régime public, soit les moins de 18 ans et les 65 ans et plus.

La situation des optométristes est semblable à celle des dentistes puisque la majorité des soins reçus par la population sont des services privés non couverts par le régime public. Or, le tableau des Orientations publié par le MSSS laisse croire que les optométristes ne pourraient plus charger de frais pour des services non couverts aux personnes assurées par le régime public, ce qui rendrait impraticable la livraison de tels services par les optométristes. Si le MSSS a décidé d’assurer ces services non couverts, l’AOQ l’ignore.

en savoir plus

Pour la santé de vos yeux, consultez votre optométriste

patricklabbe

Notre nouveau message télé est diffusé partout au Québec du 26 octobre au 29 novembre et met l’accent sur l’importance de l’examen de la vue sur une base régulière – examen essentiel à la santé des yeux. Nous sommes ravis d’avoir à nouveau le comédien Patrick Labbé comme porteur de notre message.

en savoir plus

Santé visuelle des enfants: c’est le moment d’y voir

Un enfant sur quatre souffre d’un problème visuel pouvant nuire à sa réussite scolaire
La semaine de relâche est un moment idéal pour consulter son optométriste

Montréal, le 19 février 2015 –  La vision joue un rôle de premier plan dans le développement d’un enfant, que ce soit pour son apprentissage général ou sa réussite scolaire. Malgré ce fait qui peut paraître évident, deux enfants sur trois font leur entrée à l’école sans même que leur vision et leurs yeux n’aient été examinés, alors que les frais d’examen, pour les moins de 18 ans, sont pourtant couverts par la RAMQ.

en savoir plus

La santé visuelle des enfants : l’ABC de la réussite

80% de l’apprentissage d’un enfant passe par sa vision et pourtant, près de 25% des enfants au Canada ont des troubles de vision non détectés.

Malgré le lien direct entre la vision et la réussite scolaire, seulement le tiers des enfants sont examinés par un optométriste avant leur entrée à l’école. La rentrée scolaire et la semaine de relâche sont des moments propices pour amener ses enfants chez l’optométriste.

en savoir plus

Trouvez un optométriste