Impact du COVID-19 sur la perte de vision à travers le Canada

Ottawa (Ontario), le 13 octobre 2021 – Le Conseil canadien des aveugles et Vaincre la cécité Canada publient un addenda à leur rapport précédent : L’impact de la pandémie de COVID-19 sur la santé oculaire au Canada. L’addenda au rapport Le coût de la perte de vision et de la cécité au Canada (le rapport) estime que 1437 Canadiens ont perdu la vision en raison d’examens oculaires et de traitements retardés en 2020. La pandémie de COVID-19 continue de poser des défis aux patients canadiens et au système de soins de santé. Presque tous les bureaux des optométristes ont été fermés pendant le premier confinement de mars à juin 2020, la plupart des bureaux ayant limité leur capacité pour le reste de 2020. Il y a eu près de trois millions de visites d’optométrie en 2020 de moins par rapport à 2019, ce qui expose des millions de Canadiens à un risque élevé de perdre la vision.

La perte de vision au Canada augmente.

  • Il y a eu 335 000 chirurgies oculaires de moins (diminution de 47 pour cent) effectuées au Canada entre mars et juin 2020.
  • On estime que 1437 personnes ont perdu la vision en raison d’examens et de traitements oculaires retardés en 2020.

Les coûts à court et à long terme engendrés par la pandémie se feront sentir au moins jusqu’en 2023.

  • Il faut compter deux ans pour éliminer l’arriéré supplémentaire de chirurgies de la cataracte causé par la pandémie.
  • Entre 2021 et 2023, on estime qu’une somme supplémentaire de 129 millions de dollars par année sera nécessaire pour compenser cet arriéré.

Le coût de la perte de vision au Canada se fait sentir bien au-delà du système de santé.

  • Une augmentation des temps d’attente pour les chirurgies entraînera une augmentation de 1,3 milliard de dollars du coût de la santé oculaire au cours des deux prochaines années et demie.
  • Bien qu’une part de 253,3 millions de dollars représente des coûts directs pour le système de santé, la perte de bien-être entraîne des coûts d’environ 1,1 milliard de dollars.

Tous les Canadiens vivant avec des maladies oculaires ont été touchés par la pandémie de COVID-19. Le diagnostic de certaines personnes a été retardé, manquant ou retardant potentiellement une occasion de recevoir un traitement pour stabiliser leur maladie. D’autres personnes ont subi des retards dans la réception de conseils et de soutien pour les aider à gérer les effets mentaux, physiques et sociaux de la perte de la vision.

Il est impératif de faire des services de santé oculaire et de réadaptation une priorité pour la santé de la population. Visitez stopàlapertedevision.ca et signez la pétition demandant au gouvernement canadien de s’engager de nouveau à un plan national de santé oculaire aujourd’hui.

Énoncés :

  • « Nous devons faire des services de santé oculaire et de réadaptation une priorité pour la santé de la population. Il est essentiel que les Canadiens aient accès à un traitement et reçoivent un diagnostic précoce », a déclaré Louise Gillis, présidente sortante du Conseil canadien des aveugles. « La recherche montre que les trois quarts des causes de la perte de vision au Canada sont évitables, traitables ou réversibles. Les retards de traitement et les arriérés de rendez-vous ont et continueront de créer des répercussions à long terme sur la santé oculaire au Canada. »
  • « La pandémie de COVID-19 a et continue d’affecter chaque Canadien. Ce rapport montre l’impact inutile de la pandémie de COVID-19 sur plus de 8 millions de Canadiens qui vivent avec une affection oculaire qui les expose à un risque important de devenir aveugle. Nous réclamon un plan national de santé oculaire, car il permettrait de réduire la perte de vision aujourd’hui et à l’avenir », déclare Doug Earle, président et directeur général, Vaincre la cécité Canada.
  • « La Société canadienne d’ophtalmologie (SCO) a été heureuse de soutenir cette initiative cruciale qui nous aide à comprendre l’impact de la pandémie de COVID-19 sur la lutte contre la cécité au Canada », affirme le Dr Colin Mann, président de la Société canadienne d’ophtalmologie.
  • « Les examens des yeux périodiques et complets sont essentiels pour combattre la perte de vision au Canada », a affirmé le Dr Harry Bohnsack, président de l’Association canadienne des optométristes. « Les problèmes de vision et de santé oculaire ne sont pas toujours accompagnés de symptômes reconnaissables, il peut donc y avoir un risque accru pour le patient si le traitement n’est pas entrepris en temps opportun. »

À propos du rapport

Le Conseil canadien des aveugles, en partenariat avec Vaincre la Cécité Canada et des intervenants clés (l’Association canadienne des optométristes et la Société canadienne d’ophtalmologie), a mené une étude supplémentaire pour révéler l’impact stupéfiant que la pandémie de COVID-19 a eu sur la santé oculaire au Canada.

Le Conseil canadien des aveugles (CCA) a retenu les services de Deloitte Access Economics en décembre 2020 pour fournir une estimation contemporaine du coût social et économique annuel de la perte de vision et de la cécité au Canada. Pour appuyer ce rapport, le CCA s’est associé à Vaincre la cécité Canada et à des partenaires clés, l’Association canadienne des optométristes et la Société canadienne d’ophtalmologie. Le rapport complet sur le coût de la perte de vision et de la cécité au Canada utilisant des données de 2019 a été rédigé en mai 2021. Au cours de la rédaction de ce document antérieur, il est devenu évident que la pandémie de COVID-19 avait un impact majeur sur les résultats de l’étude. Il a donc été décidé de mener une étude supplémentaire sur l’impact de la pandémie en 2020 sur la prévalence et le coût de la perte de la vision. Les résultats de cette étude sont présentés sous la forme d’un addenda au rapport original. Les coûts estimés dans le rapport reflètent l’impact de la pandémie de COVID-19 de mars à décembre 2020, mettant en évidence les effets regroupés et pancanadiens.

À propos du Conseil canadien des aveugles (CCA)

Le Conseil canadien des aveugles, Voice of the Blind™ au Canada, est un organisme caritatif basé sur l’adhésion qui rassemble les Canadiens qui vivent avec une perte de vision, qui sont aveugles, sourds-aveugles ou partiellement voyants. Militant pour ses membres, le CCA cherche à promouvoir un sens de la détermination et d’estime de soi ainsi qu’une meilleure qualité de vie. Fondé sur la croyance en la CAPACITÉ, et non en l’incapacité, le Conseil canadien des aveugles (CCA) est un réseau dynamique de membres actifs à travers le Canada. Chaque section régionale est unique à sa région géographique et participe à diverses activités sociales et récréatives en fonction des intérêts de ses membres locaux. Consultez le site www.ccbnational.net ou composez le 1 877 304-0968 pour obtenir de plus amples renseignements.

À propos de Vaincre la cécité Canada (VCC)

Vaincre la cécité Canada (VCC) est le premier bailleur de fonds caritatif de la recherche en santé de la vision au Canada. VCC a investi plus de 40 millions de dollars dans la recherche de remèdes et de traitements contre les maladies oculaires qui peuvent causer la cécité. Grâce au soutien de ses généreux
donateurs, VCC a financé plus de 200 bourses de recherche qui ont mené à plus de 600 découvertes comme la recherche sur les cellules souches, les thérapies neuroprotectrices, les innovations technologiques, les produits pharmaceutiques et les thérapies géniques. Pour en savoir plus, visitez www.fightingblindness.ca/fr/ ou composez le 1 800 461-3331.

À propos de la Société canadienne d’ophtalmologie (SCO)

La Société canadienne d’ophtalmologie est l’autorité nationale reconnue en matière de soins oculaires et visuels au Canada. En tant que médecins et chirurgiens ophtalmologistes, ses membres veillent à ce que la population canadienne reçoive les meilleurs soins oculaires médicaux et chirurgicaux possible, en encourageant la poursuite de l’excellence en ophtalmologie et en procurant des services de soutien à nos membres en exercice. La SCO regroupe plus de 900 ophtalmologistes et 200 médecins résidents en ophtalmologie. Nous collaborons avec le gouvernement, d’autres sociétés nationales et internationales de spécialistes, nos collectivités universitaires (ACUPO), nos partenaires provinciaux et nos sociétés affiliées, d’autres professionnels des soins oculaires et des groupes de patients pour promouvoir une politique en matière de santé oculaire et visuelle au Canada. La SCO est prestataire agréée et primée de développement professionnel continu (DPC) dans le cadre du programme du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada (CRMCC). Elle est en outre affiliée à l’Association médicale canadienne (AMC). Consultez le site www.cos-sco.ca/fr/ pour en savoir plus.

À propos de l’Association canadienne des optométristes (ACO)

L’Association canadienne des optométristes (ACO) est la voix nationale de l’optométrie, offrant du leadership et du soutien à ses membres pour améliorer la prestation de la vision optimale et de la santé oculaire à tous les Canadiens. Fondée en 1941 et officiellement incorporée en 1948, l’ACO se voue, par la collaboration et en partenariat avec tous les Canadiens, à l’avancement des soins oculaires primaires de la plus haute qualité grâce à la promotion de la vision optimale et de la santé oculaire. Consultez le site https://opto.ca/fr pour obtenir de plus amples renseignements. Consultez le site www.opto.ca pour obtenir de plus amples renseignements.