Que cachent ces yeux de braise?

Qui n’a jamais rêvé de sublimer son regard? Que vous les trouviez courts, parsemés ou clairs, il existe un type de mascara pour chaque type de cils.

Mais que savons-nous exactement de ces produits cosmétiques et de leurs impacts sur la santé de nos yeux?

Composition des cosmétiques pour les yeux

Les mascaras non-résistants à l’eau sont composés d’eau et de nombreuses substances chimiques (comme le triéthanolamine), de produits d’origine animale (cire d’abeille), végétale (cire de candelilla), minérale (paraffine), de pigments (oxyde de fer), de polymères épaississants (carbomère) et d’agents de conservation. Ces mascaras peuvent couler sous l’effet des larmes, mais se retirent simplement avec un peu d’eau et de savon1.

Les mascaras résistants à l’eau contiennent comme ingrédient principal des solvants volatils comme l’isododécane. Ces mascaras ne contiennent pas d’ingrédients sensibles à l’eau. Ceci leur apporte une excellente résistance aux larmes, à la sueur ou à la pluie. En contrepartie, ces mascaras doivent être retirés à l’aide d’un démaquillant spécifique, capable de diluer le film du mascara2.

Les risques liés à l’utilisation du mascara

En partie en raison de leur composition, les cosmétiques sont un grand vecteur d’allergies. L’allégation « testé par des ophtalmologistes » signifie habituellement qu’un test a été fait en présence d’un ophtalmologiste pour prouver que le produit ne provoquait pas d’irritation aux yeux ou à la peau. Dans ce type de test, c’est l’innocuité du produit qui est testée et non pas l’efficacité. Il n’y a toutefois pas de réglementation pour normaliser le nombre ou le type de tests qui doivent être faits afin d’apposer cette allégation sur les produits3.

Mais les problèmes qui peuvent survenir à la suite de l’utilisation des mascaras découlent souvent du manque d’entretien de ces mêmes produits. En effet, on oublie souvent que les cosmétiques ont une date de péremption et les mascaras ne font pas exception. Il faut donc rester vigilant et vérifier les pictogrammes sur les produits qui indiquent la durée pendant laquelle nous pouvons utiliser le mascara après son ouverture.

Enfin, d’autres troubles peuvent apparaître en cas d’absence de démaquillage le soir au coucher. Le National Geographic a par exemple montré récemment la présence d’un certain type de mites très présents chez 70 à 100 % des adolescents et des adultes4 et qui prolifèrent en cas de mauvaise hygiène des yeux.

Bonnes pratiques

Mais ces inconvénients peuvent être évités si quelques précautions d’usage sont prises :

  • Se laver les mains avant l’application de produits dans les yeux;
  • Les produits cosmétiques devraient toujours être hypoallergéniques et approuvés par des professionnels de la santé;
  • Se démaquiller tous les soirs avant le coucher;
  • Remplacer le mascara à sa date de péremption (maximum 6 mois);
  • Ne pas partager ses produits cosmétiques et encore moins les mascaras.

Références

  1. L’Actualité chimique <http://www.lactualitechimique.org/IMG/pdf/2008-323-324-oct-nov-p.99-Ledoux.pdf?1869/2fda0d2f7a4448e1826313a6524011e885ac7900> []
  2. Observatoire des cosmétiques<http://www.observatoiredescosmetiques.com/pro/actualite/produits/le-mascara-waterproof-2863> []
  3. Santé Canada <https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/cosmetiques/publicite-etiquetage-et-ingredients-cosmetiques.html> []
  4. National Geographic < http://phenomena.nationalgeographic.com/2014/08/27/you-almost-certainly-have-mites-on-your-face/> et Effinghamherald.net < http://www.effinghamherald.net/archives/36550/> []