Quels effets ont les écrans sur les yeux de nos enfants?

Au Canada, on compte en moyenne 7,3 écrans par foyer. Ceux-ci sont visionnés en moyenne deux heures par jour par des enfants âgés de trois à cinq ans. En ce mois de la santé visuelle des enfants, voici quelques pistes de réflexion quant à l’utilisation des écrans.

Le téléphone intelligent est apparu en 2007 et la tablette, en 2010. Dans l’histoire de l’humanité, leur utilisation n’est que très récente. Toutefois, de nombreuses études portant sur le phénomène démontrent déjà qu’une consommation excessive de ce type de divertissement a des effets néfastes sur la vision de l’enfant, mais aussi sur son développement en général.

Le point sur la lumière bleue

En août 2018, une étude publiée dans le journal Scientific Reports dévoilait que la longueur d’onde de la lumière bleue entraîne diverses réactions chimiques qui libèrent des molécules toxiques dans les cellules photoréceptrices. En d’autres mots, la lumière bleue des écrans a des effets néfastes sur la rétine. Une autre étude également parue en août 2018, cette fois dans le journal Ophtalmology, démontrait quant à elle que la lecture de près en général et l’utilisation des écrans peut contribuer à une croissance accélérée de la myopie.

Retards confirmés dans l’apprentissage

Une étude canadienne récente, publiée dans la revue médicale JAMA Pediatrics, a révélé que les enfants d’âge préscolaire qui passent trop de temps sur les jeux vidéo, les appareils branchés à Internet et les écrans de télévision présentent des retards et des déficits d’apprentissage au moment où ils commencent l’école. L’étude souligne qu’il est important que les spécialistes de soins de la santé, y compris les professionnels de la vue, discutent avec les familles des lignes directrices en matière de temps d’écran.

Recommandations concernant l’exposition des enfants aux écrans

La Société canadienne de pédiatrie (SCP) et les Directives canadiennes en matière d’activité physique prodiguent des conseils quant à l’utilisation des écrans chez les petits. Voici les principaux :

  • Les tout-petits de moins de deux ans ne devraient pas être exposés à la télévision ou à tout autre écran.
  • Les enfants de deux à cinq ans ne devraient pas passer plus d’une heure par jour devant un écran, tous appareils confondus.
  • La SCP ne suggère pas de temps limite pour les enfants de plus de cinq ans. Elle mise plutôt sur une saine utilisation des écrans qui ne nuit pas aux activités scolaires, à l’activité physique, au sommeil et aux activités sociales des enfants, car ces activités doivent être priorisées.
  • Les Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures pour les enfants et les jeunes recommandent pour leur part un temps d’écran maximal de deux heures par jour pour les enfants de plus de cinq ans.

Les bienfaits de la lecture papier

Raconter une histoire avec un livre imprimé ne représente que des avantages pour les tout-petits. D’abord, le livre est un objet tangible que l’enfant peut découvrir avec tous ses sens. Il permet aussi de mieux s’orienter dans l’espace qu’un livre numérique (par exemple, avec le livre papier, on sait combien de pages il reste avant la fin de l’histoire). Enfin, le livre imprimé favorise les échanges chaleureux entre les parents et leur progéniture.

Protégez les yeux de vos enfants à l’Halloween!

Octobre est aussi le mois de la grande fête du déguisement, et avant de laisser vos enfants déambuler dans les rues à la quête de bonbons, il est important de se rappeler quelques trucs pour éviter qu’un accident oculaire n’assombrisse votre soirée. Voici quelques conseils :

  • Attention aux costumes ou aux accessoires tranchants qui pourraient blesser les yeux de votre tout-petit ou ceux de ses amis.
  • Le port de lentilles cornéennes de fantaisie est déconseillé, à moins d’en avoir parlé avec un optométriste au préalable.
  • Évitez les masques et favorisez le maquillage.
  • Assurez-vous de bien respecter la signalisation routière et apportez une lampe de poche pour vous identifier sur la rue.
  • Les enfants de 5 à 9 sont plus à risque de se blesser en raison des combats de « personnages » qui occurrent à l’Halloween; la supervision des parents est donc de mise.