Semaine mondiale du glaucome

Troisième cause de cécité au monde, le glaucome est une grave maladie oculaire irréversible. Plus de 400 000 Canadiens et Canadiennes en sont atteints, mais la majorité d’entre eux l’ignore. En effet, les premiers stades de la maladie ne s’accompagnent souvent d’aucun symptôme. Dans le cadre de la Semaine mondiale du glaucome, l’AOQ en profite pour vous rappeler de prendre soin de vos yeux en passant un examen visuel chez votre optométriste.

Qu’est-ce que le glaucome?

Le glaucome est une maladie de l’œil qui endommage le nerf optique par une augmentation de la pression dans le globe oculaire. Cette pression résulte d’une accumulation de l’humeur aqueuse, un liquide produit par l’œil, qui obstrue les canaux de drainage lymphatique. L’atteinte du nerf provoque une perte de vision graduelle et irrécupérable. Malheureusement, le glaucome passe souvent inaperçu. Une étude pancanadienne a révélé que 50 % des personnes ayant reçu un diagnostic de glaucome souffraient déjà d’une forme modérée à grave de la maladie.

Il existe deux formes de glaucome : le glaucome à angle ouvert et le glaucome à angle fermé. Le glaucome à angle ouvert est la forme la plus répandue, alors que le glaucome à angle fermé se manifeste soudainement et s’accompagne de douleurs. 

Quels sont les risques?

N’importe qui peut être atteint de glaucome, mais certains facteurs favorisent son apparition : une pression intraoculaire élevée, l’hypertension artérielle, les antécédents familiaux, le fait de fumer, l’âge (plus de 40 ans), les infections oculaires antérieures et la forte myopie. Cette dernière augmente de 14 fois le risque de développer des maladies oculaires comme le glaucome. Par précaution, il vaut mieux consulter un optométriste au moins une fois par année afin de faire un examen oculovisuel.

Comment préserver sa vision?

Bien qu’il y ait des avancées prometteuses pour guérir le glaucome, comme l’utilisation de cellules souches ou d’un implant oculaire pour diminuer la pression dans l’œil, la prévention reste encore le meilleur traitement à ce jour. Au cours d’un examen visuel, l’optométriste pourra réaliser les examens nécessaires qui lui permettront de dépister le glaucome et de prévenir toute atteinte oculaire.

De saines habitudes de vie sont également à privilégier pour réduire les risques de développer un glaucome, comme l’adoption d’une alimentation équilibrée, la pratique régulière d’un sport ou encore le sevrage tabagique.

Références

1. AOQ, https://www.aoqnet.qc.ca/semaine-mondiale-du-glaucome-un-examen-oculovisuel-peut-sauver-la-vue/.

2. AOQ, https://www.aoqnet.qc.ca/glaucome-des-avancees-dans-la-detection-et-le-traitement-de-la-maladie/.

3. AOQ, https://www.aoqnet.qc.ca/votre-vision-et-vos-yeux/maladies-oculaires/glaucome/.

4. Vaincre la cécité Canada, https://www.fightingblindness.ca/fr/eye-diseases-pathways/glaucoma/.

5. Santé sur le Net, https://www.sante-sur-le-net.com/semaine-mondiale-du-glaucome/.