Syndrome visuel des jeux vidéo : un nouveau tableau clinique chez les enfants?

Les chercheurs ont voulu examiner une relation possible entre l’exposition aux jeux vidéo/écrans électroniques et les problèmes visuels chez les enfants entre 3 et 10 ans.


Une étude observationnelle et transversale d’une popu-lation d’enfants adeptes de jeux vidéo a été utilisée. Tous les patients âgés de 3 à 10 ans ont été recrutés dans une unité de soins ambulatoires accréditée par le service régional de santé italien. Trois cent vingt enfants (159  garçons et 161 filles; âge moyen = 6,9 2 ans) ont été observés. L’examen ophtalmologique comprenait l’évaluation de la vision stéréoscopique par les Lang-Stereotests I et II (LANG-STEREOTEST AG, Küsnacht, Suisse) et l’identifi-cation de l’œil dominant par la méthode Dolman.


En outre, un questionnaire a été utilisé pour enregistrer les symptômes asthénopiques et l’exposition quotidienne aux jeux vidéo et aux écrans électroniques. Deux groupes d’enfants ont été examinés en fonction du temps moyen passé à jouer à des jeux vidéo chaque jour : les enfants qui jouaient à des jeux vidéo pendant moins de 30 minutes par jour et pas tous les jours (groupe témoin) et les enfants qui jouaient à des jeux vidéo pendant 30 minutes ou plus chaque jour (groupe de jeux vidéo).


Les deux groupes ont ensuite été divisés en deux sous-groupes : les enfants utilisant d’autres types d’écrans élec-troniques (par exemple téléviseurs, ordinateurs, tablettes et téléphones intelligents) pendant moins de 3 heures par jour (sous-groupe à faible utilisation électronique) et les enfants utilisant d’autres types d’écrans électroniques pendant 3 heures ou plus par jour (sous-groupe à forte utilisation électronique).

L’asthénopie (en particulier les maux de tête, le tic des paupières, la diplopie transitoire et les vertiges), l’absence de stéréopsie fine et les erreurs de réfraction étaient statistiquement plus fréquentes (principalement dans l’œil dominant) chez les enfants du groupe des jeux vidéo.

Ces symptômes étaient fréquents et particuliers dans le groupe des jeux vidéo et pourraient faire partie d’un syndrome de vision de jeu vidéo qui n’a pas encore été défini. Il est important de reconnaître ces signes comme d’éventuels troubles fonctionnels afin d’éviter des erreurs de diagnostic et des interventions thérapeutiques.

Source

Caterina Rechichi, MD; Gilda De Mojà, MD; Pasquale Aragona, MD, PhD
Journal of Pediatric Ophthalmology and Strabismus. 2017;54(6):346-355

https://www.healio.com/ophthalmology/journals/jpos/2017-11-54-6/%7B7b90d755-e01b-442d-ad31-28ca7aaedd4e%7D/video-game-vision-syndrome-a-new-clinical-picture-in-chil-dren?fbclid=IwAR1cmPg2gX7rNotZvgF_21Be6-qCbd1Ofx88bG-9kOAkWc3GZ2kEenPAzfU4