La vision et l'apprentissage

80 % de l’apprentissage d’un enfant passe par sa vision

La vision joue un rôle de premier plan dans le développement d’un enfant, que ce soit pour son apprentissage ou sa réussite scolaire.

Près de 25 % des enfants d’âge scolaire souffrent de problèmes visuels;

des problèmes qui, bien souvent, passent sous le radar des parents. Un enfant ne peut pas savoir si sa vision est normale. Il  pense voir de la même manière que les autres enfants.

À quand remonte le dernier examen de la vision de votre enfant?

Parce que cela pourrait faire toute la différence dans la vie de votre enfant, un examen de la vision complet est recommandé chaque année tout au long du parcours scolaire.

Consultez un optométriste pour la santé des yeux de votre enfant. L’examen de la vision pour les moins de 18 ans est couvert par la Régie de l’assurance maladie du Québec. Il n’y a donc aucune raison de s’en passer !

Trouvez un optométriste

Jouer dehors permet de réduire la progression de la myopie de 30 à 40 %,

surtout chez les jeunes d’âge primaire. Selon plusieurs études, les enfants qui jouent dehors de 40 à 90 minutes par jour sont aussi moins myopes en général que les enfants du même âge qui passent plus de temps à l’intérieur.

60 % des enfants qui présentent des difficultés de lecture et d’écriture ont un problème de vision non diagnostiqué.

L’enfant qui souffre d’un problème visuel ne l’exprimera pas de manière claire. Il est donc important d’être attentif si votre enfant se plaint de douleurs à la tête, des yeux qui piquent, de fatigue ou présente des problèmes d’attention en classe.

Saviez-vous que plusieurs aliments contribuent à la santé des yeux?

Nous sélectionnons des aliments qui favorisent une bonne santé, mais il est également important de prendre soin de nos yeux avec notre alimentation.

1 enfant sur 6 ayant reçu un diagnostic de problèmes d’apprentissage présente plutôt un problème de vision.

Votre enfant a des difficultés à se concentrer en classe, à lire et à faire ses devoirs ?

Un examen de la vision complet chez l’optométriste permettra de déceler le problème et de définir un traitement. Pas besoin de savoir lire, l’optométriste est en mesure de détecter et de corriger la plupart des problèmes, avec des examens complets et adaptés aux enfants

Les enfants passent beaucoup de temps devant un écran, que ce soit la télévision, l’ordinateur ou la tablette numérique, ce qui a un impact sur leur vie.

Aux problèmes d’isolement et de sédentarisation et aux troubles du sommeil s’ajoutent des problèmes visuels potentiels. En effet, les yeux d’un enfant ont moins tendance à cligner et sont beaucoup sollicités devant un écran, ce qui peut l’amener à développer le « syndrome de fatigue informatique ». Un conseil aux parents : donnez l’exemple en limitant votre utilisation d’écrans en présence de jeunes enfants et utilisez le truc du 20/20/20, aussi simple que bénéfique.

Des jeux et applications qui incitent à bouger

Bien sûr, écran ne rime pas forcément avec passivité. Il existe des jeux et des applications qui encouragent les familles à bouger et à accroître la quantité d’activités physiques au quotidien.

Les optométristes invitent les familles à privilégier ces jeux qui poussent à bouger, à danser ou à explorer, idéalement à l’extérieur.

Car le fait de jouer dehors permet de réduire la progression de la myopie de 30 à 40 %, surtout chez les jeunes d’âge primaire. Selon plusieurs études, les enfants qui jouent dehors de 40 à 90 minutes par jour sont aussi moins myopes en général que les enfants du même âge qui passent plus de temps à l’intérieur.

Livre papier ou numérique?

Entre les deux, lequel choisir? Pour les enfants d’âge préscolaire, le livre papier est à privilégier, car il permet de renforcer les interactions avec l’adulte.

De plus, manipuler un vrai livre est plus bénéfique que la lecture d’un livre numérique sur le plan des expériences sensorielles. Pour la santé visuelle, surtout avant le coucher, les optométristes recommandent d’opter pour le livre papier.

Troubles du sommeil

Avant l’heure du coucher, une surexposition à la lumière bleue émise par les appareils électroniques pourrait entrainer chez certains enfants une chute dans la sécrétion de la mélatonine, ce qui peut rendre le sommeil plus difficile. Retirer les appareils mobiles de la chambre des enfants permet d’éviter les tentations.

Il est fortement suggéré d’éteindre les écrans au moins une heure avant de dormir. Raison de plus pour privilégier le livre papier à l’heure du conte!

Parmi les contrôles de santé de votre enfant, l’examen de la vision n’est surtout pas à négliger