Close Membres Trouvez un optométriste

Adultes de 18 à 64 ans

Maturation de la vision

Entre 18 et 40 ans, la vision est généralement stable, les troubles de réfraction ou de binocularité ayant déjà été détectés. Les suivis annuels sont surtout importants pour les porteurs de lunettes ou de lentilles cornéennes, mais ne sont pas à négliger si des signes de fatigue ou d’inconfort accompagnent les tâches visuelles.

Après l’âge de 40 ans, il est normal de voir apparaître la presbytie. La capacité à concentrer son regard sur des objets à différentes distances diminue, et les petites écritures deviennent alors illisibles. Tout le monde devient presbyte, mais la correction de ce trouble diffère selon chaque personne. Par exemple, chez un patient presbyte sans trouble de la vision de loin, des lentilles sont nécessaires pour permettre un effet de grossissement et corriger la vision de près. À l’inverse, chez un patient presbyte atteint de myopie, le seul fait d’enlever ses lunettes lui permet de voir de près.

C’est aussi après l’âge de 40 ans que plusieurs maladies oculaires se manifestent. Le glaucome apparaît souvent durant cette période, ainsi que les premiers signes de cataractes et de dégénérescence maculaire. Plus ces pathologies sont détectées tôt, meilleur est le pronostic. C’est pourquoi à partir de cet âge, un examen annuel est recommandé.

Examen de la vision selon l’âge

La période de l’âge adulte est caractérisée par la présence de troubles et de maladies oculaires nécessitant un dépistage précoce. Voici donc les points à retenir pour les personnes âgées de 18 à 64 ans :

  • Entre 18 et 64 ans, il est recommandé de passer un examen visuel tous les deux ans. L’optométriste pourrait recommander une fréquence précise à une personne qui porte des lentilles cornéennes, qui souffre déjà de problèmes de santé, comme le diabète, ou qui a des prédispositions héréditaires, comme le glaucome.
  • Chez les adultes, les frais des examens de la vision ne sont pas assumés par la RAMQ, mais peuvent l’être par certaines assurances privées. En revanche, les frais des urgences oculaires sont partiellement assumés par la RAMQ.
  • Pour effectuer un examen de la vision, l’optométriste doit d’abord connaître les antécédents médicaux du patient. Il lui est aussi essentiel de tenir compte des conditions dans lesquelles les yeux sont sollicités, et ce, au travail, à la maison et dans les loisirs. En effet, la vision d’un camionneur ou celle d’un programmeur informatique ne sera pas sollicitée de la même manière. Enfin, la liste des médicaments que le patient consomme, y compris les médicaments sans ordonnance, les suppléments de vitamines et les produits naturels, doit être remise à l’optométriste.

À cette période, il arrive fréquemment de voir des gens fonder une famille. Il faut savoir que la grossesse peut affecter l’œil et la vision en occasionnant, par exemple, une sécheresse aux yeux qui peut indisposer davantage les porteuses de lentilles cornéennes, ou des changements dans l’ordonnance des lunettes ou des lentilles cornéennes. En cas de grossesse, un suivi plus fréquent est recommandé.

  • Lors de l’examen, on surveille d’abord l’état de réfraction. Bien que la prescription de loin puisse être stable, la maturation de la vision de près exigera peut-être plusieurs ajustements.
  • On examine aussi la vision binoculaire. Une modification des conditions de travail ou un changement de l’état de santé sont susceptibles d’entraîner un déséquilibre du travail coordonné des yeux et de causer ainsi une fatigue visuelle.
  • L’examen de la vision permet de dépister les premiers signes des maladies oculaires : cataracte, glaucome ou dégénérescence maculaire. Il permet aussi de surveiller les signes des maladies systémiques comme le diabète ou l’hypertension artérielle.

Signes à surveiller

Un nouvel emploi, de nouveaux loisirs et des changements de l’état de santé peuvent causer un stress au système visuel, puis entraîner un inconfort. Voici quelques signes qui peuvent indiquer la présence d’un trouble ou d’une maladie oculaire chez les adultes :

  • des objets éloignés qui sont flous;
  • une vision floue lors de la lecture;
  • une incapacité à lire les petites écritures;
  • des objets ou des ombres qui apparaissent dans le champ de vision;
  • des flashs lumineux;
  • des objets qui se dédoublent;
  • des maux de tête, surtout d’un seul côté;
  • une douleur soudaine à l’œil ou à l’orbite;
  • un nouveau diagnostic de diabète, d’hypertension artérielle, etc.

En présence de ces signes ou en cas de doute, parlez-en à votre optométriste.

Conseils pratiques

  • Pour ne pas stresser inutilement les muscles coordonnant le mouvement des yeux, il est important de garder une distance suffisante entre l’œil et l’écran, ou tout autre support de près, et ce, pour toutes les activités menées au travail, à la maison ou dans les loisirs. Cette distance correspond environ à la longueur de l’avant-bras, du coude à la jointure médiane du majeur (40 à 50 cm). Prenez garde, car bien qu’il soit facile de maintenir cette distance lorsque l’ordinateur est fixe sur un bureau, il est plus difficile de la maintenir lorsque l’on utilise les téléphones intelligents et les tablettes électroniques.
  • Pour la pratique de sports, il est important de bien se protéger les yeux si des projectiles sont en jeu (rondelles, balles, bâtons, etc.). Le port de protecteurs oculaires ou faciaux est généralement obligatoire dans les sports organisés, mais on le recommande aussi dans les sports de loisir pour éviter tout accident.
  • La vision est essentielle à la conduite automobile. Afin de vous assurer de conduire de façon confortable et sécuritaire, faites vérifier vos yeux et votre vision.
  • L’alimentation joue un rôle essentiel dans la santé en général, notamment la santé oculaire. Sans bannir d’aliments, il est important de viser un équilibre et d’avoir un bon apport de vitamines et d’autres nutriments essentiels comme les oméga-3 ou les antioxydants nécessaires au bon fonctionnement de l’œil.

Apprenez-en plus sur La vision selon l’âge

Trouvez un optométriste