Enfants d'âge préscolaire de 3 à 5 ans

Développement de l’œil et de la vision

La vision joue un rôle de premier plan dans le développement d’un enfant, que ce soit pour son apprentissage général ou sa réussite scolaire. Avant que votre enfant commence l’école, il est primordial de faire examiner ses yeux par un optométriste afin qu’il s’assure de leur fonctionnement optimal et qu’il décèle les signes possibles de troubles oculaires. Puisque 80 % de l’apprentissage se fait au moyen du système visuel, l’examen complet de la vue doit faire partie de toute évaluation de la santé de l’enfant.

Stimulation de la vision

De 3 à 5 ans, le tissu de la rétine est mature. L’enfant observe donc les objets en les scrutant de façon méthodique et systématique. À cet âge, les livres d’histoires le fascinent, car il est en mesure d’associer les images et la narration. Le parent peut stimuler la vision de son enfant au moyen de jeux comme des casse-tête chiffrés ou des images cachées.

Les écrans : est-ce dangereux?

Chez les tout-petits, il est recommandé de limiter le temps d’écran à un maximum de 2 heures. Une trop grande exposition aux écrans, notamment ceux des tablettes et des téléphones intelligents, peut créer une dépendance et accroître la probabilité de surutilisation plus tard. Une surexposition pourrait également provoquer des picotements, rougeoiements et larmoiements ou d’autres symptômes d’inconfort.

Examen visuel

  • Il est recommandé que tous les enfants passent un examen complet de la vue vers l’âge de 3 ans pour vérifier leur acuité visuelle, leur vision binoculaire, leur état de réfraction et l’état de santé de leurs yeux. C’est la manière idéale de détecter des anomalies, mais aussi de prévenir leur apparition.
  • Les enfants n’ont pas besoin de connaître les lettres ou les chiffres pour passer un examen visuel. À l’aide d’une série d’appareils, de jouets ou de dessins, il est possible d’avoir une idée très précise de la vision de l’enfant et déterminer, entre autres, s’il a besoin de lunettes.
  • Avant la rentrée scolaire, un examen optométrique est recommandé pour s’assurer que l’enfant a une bonne acuité visuelle et qu’il dispose de toutes les habiletés binoculaires pour bien réussir à l’école. En effet, 4 % des enfants au préscolaire souffrent de strabisme et d’amblyopie.
  • Durant toute la scolarité, un examen visuel est requis chaque année pour évaluer les changements de vision, la binocularité et la santé des yeux de l’enfant; cet examen est encore plus important si l’enfant porte déjà des lunettes ou des lentilles cornéennes, ou s’il s’est déjà fait diagnostiquer une anomalie binoculaire.
  • L’important lorsqu’on examine un enfant, c’est de s’assurer qu’il en garde une expérience positive. Les optométristes utilisent une foule de jeux pour rendre la visite amusante et stimulante, tout en conduisant les tests nécessaires à l’évaluation.
  • L’examen visuel peut facilement entrer dans la routine familiale, au même titre qu’un rendez-vous chez le médecin ou le dentiste.

Le saviez-vous?

La Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) couvre les frais d’un examen visuel pour les enfants de 0 à 17 ans.

Signes à surveiller

L’enfant qui souffre d’un trouble de vision ne l’exprimera pas clairement, mais quelques indices pourraient toutefois vous alerter. Il est important d’être attentif si votre enfant :

  • cligne souvent des yeux, plisse le front ou se frotte les yeux;
  • se plaint de douleurs à la tête ou de fatigue;
  • est très sensible à la lumière et larmoie beaucoup comme s’il pleurait;
  • se cache un œil pour regarder ou doit tourner la tête pour fixer quelque chose;
  • pleure si on lui cache un œil, mais ne réagit pas si on lui cache l’autre;
  • se cogne partout et a de la difficulté à s’orienter;
  • a un œil qui semble dévier ou loucher.

En présence de certains facteurs médicaux, familiaux, traumatiques ou environnementaux, un examen complet de la vue est recommandé pour éviter d’accroître le risque d’un trouble de la vision ou d’une maladie oculaire chez l’enfant :

  • des antécédents de rétinoblastome, de cataracte congénitale ou de désordre génétique;
  • une maladie du système nerveux central;
  • un trouble de réfraction important des parents (forte myopiehypermétropie ou astigmatisme).

Si vous pensez que votre enfant est atteint d’un trouble de la vue, consultez un optométriste.