Close Membres Trouvez un optométriste

Diabète et rétinopathie

Parmi les graves complications du diabète se trouve la rétinopathie diabétique. En Amérique du Nord, elle est la principale cause de cécité.

Le premier stade de la rétinopathie diabétique, appelé rétinopathie diabétique de fond ou non proliférante, est caractérisé par le gonflement de minuscules vaisseaux sanguins dans la rétine. Il ne s’accompagne d’aucun trouble visuel important.

Le stade le plus avancé, la rétinopathie proliférative, est caractérisé par la présence de vaisseaux anormaux sur la surface de la rétine, qui prennent la forme de racines. Ces nouveaux vaisseaux, très fragiles, gonflent et causent des hémorragies qui entraînent une perte de vision importante ou la cécité. Il existe aussi un risque de décollement de la rétine.

L’œdème maculaire – un écoulement de sang et de liquide dans la macula – peut survenir à n’importe quel moment et provoquer une perte de vision au centre de la rétine.

Signes et symptômes

Les signes et les symptômes communs de la rétinopathie diabétique sont :

  • une vision floue;
  • une vision double, apparue subitement;
  • une sécheresse des yeux;
  • une difficulté à percevoir les couleurs;
  • des corps flottants;
  • une difficulté à voir dans la pénombre.

Évaluation et traitements

Pour bien visualiser l’ensemble de la rétine, l’optométriste doit dilater la pupille de la personne diabétique à l’aide de divers agents pharmacologiques.

Tous les stades de la rétinopathie diabétique se traitent par photocoagulation. Ce traitement au laser est réalisé par un ophtalmologiste, médecin spécialiste.

Pour la rétinopathie de fond, l’intervention consiste à concentrer la lumière du laser sur les vaisseaux anormaux afin de provoquer leur rétrécissement. Ce traitement sert à empêcher la détérioration de la vision. De fait, il peut réduire de 60 % le risque d’une perte visuelle importante.

Pour la rétinopathie proliférante, la lumière du laser est concentrée sur des centaines de points de la rétine afin de détruire les vaisseaux sanguins anormaux et d’empêcher leur formation. Le traitement a pour but de réduire le risque de perte de vision. Toutefois, les dommages causés à la rétine sont irréversibles.

En cas d’hémorragie, on procède à une vitrectomie, un processus qui permet de retirer le sang répandu dans le corps vitré – le liquide au centre de l’œil – puis de remplacer le corps vitré par une solution saline. À la suite de cette intervention, le patient peut retrouver une vision suffisante pour reprendre ses activités quotidiennes, comme la lecture et la conduite automobile.

Suivi avec l’optométriste

L’optométriste vous recommandera un examen de suivi afin d’évaluer l’état de votre œil et de votre vision, et il en informera votre médecin de famille et votre médecin spécialiste, au besoin.

La rétinopathie diabétique peut être présente bien avant que les symptômes apparaissent. Il est donc toujours important de passer un examen de la vue complet sur une base annuelle, particulièrement si votre diagnostic de diabète remonte à plus de cinq ans et si votre glycémie est difficilement maîtrisée. L’examen de la vue est aussi recommandé pour les femmes diabétiques qui sont enceintes. Au besoin, votre optométriste vous dirigera vers un rétinologiste, c’est-à-dire un ophtalmologiste spécialisé dans les maladies rétiniennes.

Sachez aussi que vous pouvez présenter des signes de rétinopathie diabétique avant même d’avoir reçu un diagnostic de diabète.

Apprenez-en plus sur les maladies des yeux

Trouvez un optométriste