Close Membres Trouvez un optométriste

Le kératocône est une déformation de la cornée dont la partie centrale s’amincit jusqu’à prendre la forme d’un cône. Normalement transparente à la surface de l’œil, la cornée s’opacifie à cause d’une cicatrisation des tissus devenus fragiles.

Le kératocône apparaît habituellement à la puberté et progresse sur une période de 10 à 20 ans. L’affection est bilatérale; un œil peut être atteint avant l’autre, mais les deux yeux le seront au fil du temps. L’évolution et la gravité de la maladie sont variables, allant d’un astigmatisme léger à un amincissement cornéen. Les causes du kératocône sont toujours mal connues; le facteur héréditaire est parfois observé, mais la maladie semble aussi associée à d’autres problèmes de santé comme l’atopie, le syndrome de Down, le syndrome d’Ehlers-Danlos, le syndrome de Marfan, la dysostose craniofaciale et l’ostéogenèse imparfaite.

Signes et symptômes

Les signes et les symptômes communs du kératocône sont :

  • une vision floue;
  • une vision déformée;
  • une baisse rapide de l’acuité visuelle;
  • une sensibilité à la lumière;
  • des éblouissements;
  • un changement de vision.

Évaluation et traitements

L’optométriste peut détecter le kératocône en mesurant la cornée avec des instruments spécifiques comme le kératomètre ou le topographe. Le kératomètre sert à déterminer la valeur de l’astigmatisme, et le topographe permet d’obtenir une carte détaillée de la cornée pour en connaître les rayons de courbure, un peu comme le relief d’une montagne.

keratocone

Le traitement du kératocône varie selon la gravité de la maladie. Des lunettes peuvent corriger les changements de myopie et d’astigmatisme, mais lorsque la maladie progresse, seules des lentilles cornéennes peuvent corriger la vision de façon optimale. Il existe des lentilles cornéennes spécialisées qui sont particulièrement adaptées aux besoins des personnes souffrant de kératocône. L’optométriste accompagnera le patient dans la correction de sa vision afin de lui assurer une acuité fonctionnelle.

Toutefois, quand les lentilles cornéennes ne suffisent plus à donner une bonne vision au patient – à cause d’une intolérance aux lentilles ou d’une cicatrisation des tissus de la cornée –, une greffe de cornée lui sera alors recommandée, et un médecin spécialiste prendra le dossier en charge.

Suivi avec l’optométriste

Peu importe que vous ayez reçu une greffe cornéenne ou non, les examens de suivis chez l’optométriste ont lieu à des intervalles rapprochés, parfois en collaboration avec un chirurgien, en raison du caractère évolutif de la maladie.

Apprenez-en plus sur les maladies des yeux

Trouvez un optométriste