Le zona est une maladie contagieuse causée par la réactivation du virus de la varicelle. Bien que ce virus puisse se réactiver sans aucune raison apparente, certains facteurs en augmentent le risque, comme un âge avancé (plus de 60 ans), le cancer, le diabète et la prise de certains médicaments affaiblissant le système immunitaire. 

Le zona survient habituellement chez les adultes ayant déjà eu la varicelle et touche différentes régions d’un seul côté du corps, comme le visage, les paupières, le cuir chevelu, le bout du nez, les oreilles, le dos et l’abdomen. L’éruption cutanée se manifeste sous forme de petites pustules remplies de liquide et peut prendre jusqu’à 4 semaines à guérir. Environ 20 % des personnes atteintes sont aux prises avec une névralgie post-zona. Il s’agit d’une douleur constante qui peut durer des mois et même persister à vie.

Signes et symptômes

Les signes et les symptômes communs du zona sont :

  • un malaise général, de la fièvre, des frissons et de la douleur (phase prodromique);
  • une éruption douloureuse (petites cloques remplies de liquides), habituellement sur un côté du corps, qui dure de 2 à 4 semaines; 
  • une peau rougie;
  • de fortes démangeaisons;
  • un œil rouge et enflammé;
  • une vision floue;
  • une sensation d’irritation à l’œil ou à la paupière.

Évaluation et traitements

Le traitement doit débuter le plus tôt possible, idéalement dans les trois jours suivant l’apparition des lésions. On traite habituellement le zona au moyen d’antiviraux administrés par voie orale. Des crèmes topiques ou des analgésiques peuvent aider à soulager la douleur causée par l’éruption cutanée. Le traitement ne tue toutefois pas le virus du zona. Il le force plutôt à redevenir dormant, ce qui veut dire qu’il peut être réactivé à n’importe quel moment. Le vaccin contre le zona est le meilleur moyen de protection contre cette maladie.

En cas d’atteinte au visage, l’œil et la paupière sont plus à risque d’être touchés par le zona ophtalmique, ce qui constitue une urgence médicale. En effet, si le zona n’est pas traité, il est possible que des ulcères de la cornée apparaissent et laissent des cicatrices pouvant entraîner une perte de vision permanente. Si vous avez ces symptômes ou si vous avez déjà reçu un diagnostic de zona, il est important de consulter un optométriste

Suivi avec l’optométriste

La personne souffrant du zona ophtalmique doit être suivie de près par un optométriste pour éviter toute atteinte cornéenne.

Photo : Burntfingers CC BY-SA 4.0