Close Membres Trouvez un optométriste

Le cannabis et vos yeux

Les spécialistes de la santé s’entendent pour dire que la consommation chronique du cannabis peut endommager les poumons et le cerveau. Bien qu’il soit nécessaire de poursuivre la recherche pour connaître les conséquences du cannabis sur la vision, nous savons qu’elle n’est pas sans impact pour les yeux.

Yeux rouges

L’effet le plus visible se manifeste peu de temps après avoir fumé du cannabis avec l’apparition des yeux rouges. Le THC (tétrahydrocannabinol) présent dans le cannabis fait baisser la pression artérielle, ce qui entraîne une dilatation des vaisseaux sanguins et une augmentation de la circulation du sang dans le corps. Il s’ensuit que les vaisseaux sanguins du corps se gonflent, y compris ceux présents dans les yeux.

Si le phénomène des yeux rouges est bien connu, le principal effet du cannabis se produit cependant au niveau de la rétine : le traitement des images et de l’information y est plus lent, ce qui peut causer de la confusion et contribuer aux hallucinations. La perception spatiale est aussi altérée et les réflexes œil-main ralentis. Sous l’influence du cannabis, il peut donc être dangereux de manipuler des objets coupants ou des outils à action rapide, comme une perceuse, par exemple.

Des mouvements oculaires altérés

La consommation de cannabis gêne de plus les mouvements oculaires et augmente la tâche visuelle. La lecture de petits caractères ou à l’écran devient difficile et peut entraîner une fatigue visuelle. De même, le traitement des informations lues s’en voit ralenti.

Le déficit des mouvements oculaires est également nuisible à la perception spatiale, en particulier lorsque l’œil balaie l’horizon pour trouver ses repères. La conduite automobile est en ce sens fortement perturbée par la consommation de cannabis.

Autres effets

Autre conséquence notoire : la dilatation de la pupille, qui est à l’origine des éblouissements et d’un déséquilibre entre la vision de loin et de près. Les porteurs de lentilles cornéennes multifocales pourraient donc subir une diminution de leur vision périphérique après avoir consommé du cannabis.

Un taux de clignement réduit a en outre été constaté en lien avec le cannabis, ce qui augmente la sécheresse oculaire et la dystrophie des glandes de Meibomius. Ces effets peuvent accroître l’inconfort pour les porteurs de lentilles cornéennes.

Les études menées à ce jour ne notent pas d’impact sur l’acuité visuelle, la vision des couleurs et l’étendue du champ visuel.

Apprenez-en plus sur la protection des yeux

Trouvez un optométriste