Close Membres Trouvez un optométriste

Lumière bleue

Depuis plus d’un siècle, la vie moderne et l’éclairage artificiel ont des effets importants sur notre horloge biologique. L’éclairage artificiel qui illumine nos nuits perturbe aussi notre équilibre circadien. Les troubles du sommeil sont un exemple connu de problèmes qui surviennent lorsque cet équilibre est compromis. Mais ce dernier entraîne également d’autres problèmes comme le cancer, le diabète, les maladies cardiaques et l’obésité.

Les effets de la lumière bleue sur la santé

La lumière bleue est une couleur du spectre de la lumière visible qui peut être perçue par l’œil humain. Il existe deux fréquences de lumière bleue : bleu-violet et bleu turquoise. Cette dernière se trouve à la fin du spectre lumineux visible. Moins intense que la lumière bleu-violet émise par la plupart des écrans, la lumière bleu turquoise est essentielle à la santé. Elle aide notamment à réguler le cycle circadien, soit les cycles naturels d’éveil et de sommeil.

En contrepartie, la lumière bleu-violet peut endommager les yeux à long terme et augmente la fatigue visuelle liée à l’utilisation prolongée d’appareils numériques. Elle est concentrée au début du spectre visible et émet la plus haute énergie visible.

Selon une étude menée en 2017 par We Are Social et Hootsuite, la population canadienne passe quotidiennement plus de six heures sur Internet devant un écran d’ordinateur ou un mobile, et plus de deux heures devant un téléviseur. Avec l’augmentation de notre exposition à la lumière bleue, la question de ces effets sur notre équilibre chronobiologique, sur notre santé globale ou même sur notre santé oculaire se pose de manière plus insistante. Plusieurs verres optiques sont d’ailleurs apparus pour répondre à ces inquiétudes.

Il est démontré que la lumière bleutée peut perturber le sommeil. La lumière bleue émise par les écrans et éclairages DEL inhibe la production de mélatonine, une hormone impliquée dans la synchronisation du cycle veille/sommeil et la régulation de nos rythmes biologiques. Les écrans électroniques et les éclairages économes en énergie (DEL) produisent davantage de lumière bleue. Les dérèglements de notre rythme circadien naturel, comme ceux vécus par les travailleurs de nuits, sont aussi associés à une plus forte prévalence de certains cancers.

Par ailleurs, des études suggèrent un lien causal entre l’exposition intense à certaines fréquences de lumières bleues et le développement de maladies de l’œil, comme des lésions de la rétine et du cristallin, les cataractes ou la dégénérescence maculaire liée à l’âge. Cette dernière est une maladie oculaire incurable qui entraîne une perte progressive de la vision centrale et peut même mener à la cécité. Toutefois, le degré d’exposition qui pourrait provoquer de telles lésions est nettement supérieur aux niveaux qui peuvent être atteints, même par les personnes les plus exposées au rayonnement de lumière bleue. On pense par exemple aux utilisateurs intensifs d’écrans numériques qui s’éclairent avec des ampoules écoénergétiques DEL blanc froid.

Il faut noter que les lentilles actuellement sur le marché pour « filtrer » la lumière bleue n’ont qu’une efficacité très limitée (de l’ordre de 10 à 25 % dans la plupart des cas). Les personnes souhaitant réduire leur degré d’exposition à la lumière bleue devraient plutôt agir à la source :

  • Choisir des éclairages aux teintes plus chaudes (éviter les tons blanc froid);
  • Limiter le temps passé devant l’écran et se procurer des ampoules électroluminescentes à faible émission de lumière bleue;
  • Apporter des ajustements à la luminosité des écrans d’appareils numériques. Certains logiciels (comme lux) optimisent même le réglage de la luminosité des écrans en fonction de la position géographique et de l’heure de la journée afin de reproduire le cycle solaire naturel.

Heureusement, la lumière bleue n’a pas que des conséquences négatives. Elle augmente le niveau d’éveil, et la capacité d’attention, de concentration et de mémorisation. C’est pourquoi les éclairages de type blanc froid sont utilisés dans les lieux de travail et d’étude. D’ailleurs, on songe à intégrer des dispositifs lumineux aux teintes bleutées pour prévenir la fatigue au volant, ainsi que pour d’autres situations où l’attention et l’éveil sont essentiels. Bref, un peu de lumière bleue employée au bon moment est utile. Mais lire dans le noir, sur son téléphone intelligent ou sa tablette numérique, risque de causer de l’insomnie.

Apprenez-en plus sur la protection des yeux

Trouvez un optométriste