Close Membres Trouvez un optométriste

Troubles de la vision

Les troubles de la vision ne sont pas des maladies oculaires. Présents chez de nombreux patients, ils nécessitent une correction de l’œil pour améliorer la vision.

On classe les troubles de la vision sous deux catégories :

1. Les troubles optiques qui relèvent de la réfraction, soit la « force de l’œil » :

Ce type de trouble varie selon la forme de l’œil. L’optométriste procédera à des tests pour mesurer le degré de myopie, d’hypermétropie et d’astigmatisme et obtiendra un résultat, par exemple 20/20 ou 15/20, qui lui permettra de prescrire une ordonnance de lunettes ou de lentilles cornéennes au patient.

Un résultat de 20/20 équivaut à une vision normale; l’œil n’a donc pas besoin de correction. On appelle œil emmétrope un œil considéré comme normal. Chez un patient qui a une bonne vision, les images regardées sont focalisées directement sur la rétine, soit la membrane sensorielle au fond de l’œil. L’image est ainsi parfaitement claire.

Si l’œil a besoin d’une correction optique, l’optométriste devra établir la distance à laquelle la vision est floue. En optométrie, il existe trois distances de correction et chacune d’elles ne nécessitent pas toujours la même ordonnance de lunettes ou de lentilles cornéennes :

  • vision de loin : regarder quelque chose à plus de 3 mètres (10 pieds), par exemple le nom d’une rue en conduisant ou la télévision;
  • vision intermédiaire : regarder quelque chose entre 0,50 mètre (18 pouces) et 3 mètres (10 pieds), par exemple un écran d’ordinateur ou des cartes à jouer placées au milieu d’une table;
  • vision de près : regarder quelque chose à moins de 0,50 mètre (18 pouces), par exemple un livre papier ou numérique, ou de petits objets à réparer dans le cadre d’une tâche manuelle de précision.

2. Les troubles fonctionnels qui modifient la perception des couleurs ou la perception de l’espace :

Les troubles de perception des couleurs consistent en un dysfonctionnement d’un ou de plusieurs types de cellules de la rétine responsables de la vision de jour et de la différenciation des couleurs. D’origine génétique, ce type de trouble ne peut être corrigé. Les troubles de perception de l’espace, ou troubles de binocularité, concernent le fonctionnement coordonné des yeux et peuvent être corrigés par une rééducation visuelle, des lentilles ou des prismes ajoutés aux lentilles. Ils peuvent être causés par un dysfonctionnement des muscles oculaires, un trouble de réfraction non corrigé ou une différence significative de la vision entre les deux yeux, dans lequel cas on parlera d’amblyopie ou de strabisme.

Trouvez un optométriste