La basse vision est une déficience visuelle qui peut rendre difficiles les tâches quotidiennes. Elle peut nuire à certaines activités, comme lire, faire l’épicerie, regarder la télévision ou conduire. 

Selon l’Institut national canadien pour les aveugles (INCA), une personne commence à perdre la vue toutes les 12 minutes au Canada. Au Québec, plus de 100 000 personnes vivent avec une perte de vision partielle ou totale, et près de la moitié de ces personnes sont âgées de 65 ans et plus.

Différents facteurs peuvent contribuer à la basse vision : la cataracte, le glaucome, les affections des voies optiques, les troubles de la cornée, les anomalies congénitales, les blessures, certaines maladies de l’organisme et le vieillissement. Mais le principal facteur est la détérioration de la partie centrale de la rétine (tissu photosensible qui tapisse le fond de l’œil), ce que l’on appelle la dégénérescence maculaire

Signes et symptômes

Les signes et les symptômes communs de la basse vision sont :

  • une vision partielle;
  • une vision floue;
  • une vision déformée;
  • une vision en tunnel;
  • un changement de l’acuité visuelle;
  • une apparition d’ombres ou de taches.

Évaluation et traitements

Les personnes atteintes de basse vision vivent des situations de handicap lors de la lecture, de l’écriture et des déplacements. L’optométriste évalue les capacités visuelles de la personne pour déterminer son acuité visuelle et analyse la vision fonctionnelle, notamment en situation de lecture.

La basse vision ne peut pas se corriger par le port de lunettes ordinaires ou de lentilles cornéennes ni par une intervention médicale ou chirurgicale. 

En revanche, les patients peuvent tirer parti d’aides visuelles comme les loupes et les lentilles teintées pour mieux percevoir les petits caractères et réduire les reflets. Ceux dont le cas est plus grave peuvent être dirigés vers un optométriste spécialisé en basse vision, un ophtalmologue, un ergothérapeute ou un travailleur social afin de préserver leur autonomie, leur mobilité et leur qualité de vie.

Suivi avec l’optométriste

Un examen complet de la vue par un optométriste est la première étape pour déterminer un plan de traitement approprié à la situation du patient. L’optométriste pourra conseiller ce dernier sur les meilleures options d’aides visuelles pour répondre à ses besoins en prenant compte de ses habitudes de vie ainsi que de sa vision résiduelle.

Photo : MuseScore [CC BY 2.0(https://creativecommons.org/licenses/by/2.0)]