Close Membres Trouvez un optométriste

Daltonisme ou déficience de la vision des couleurs

La déficience de la vision des couleurs, généralement connue sous le nom « daltonisme », est un trouble fonctionnel d’un ou de plusieurs cônes – les cellules de la rétine – responsables de la vision de jour et de la différenciation ou discrimination des couleurs. Le daltonisme représente l’une des déficiences de la vision des couleurs, aussi appelées « dyschromatopsies ».

Une déficience de la vision des couleurs peut survenir à la suite d’une lésion nerveuse ou cérébrale, ou peut être causée par certaines substances chimiques. Plus fréquemment, la cause est d’origine génétique. En effet, cette anomalie est située sur le chromosome X. Comme les hommes n’ont qu’un seul chromosome X, ils sont plus nombreux à être atteints d’une déficience de la vision des couleurs.

Il existe plusieurs formes de dyschromatopsie. La plus fréquente concerne le rouge et le vert, mais il existe une déficience qui affecte la perception du bleu et du jaune.

Le « vrai » daltonisme est une difficulté à différencier le rouge et le vert : les nuances de couleurs entre la tomate verte immature et la tomate rouge bien mûre sont toutes perçues à peu près de la même façon.

La perception faussée des couleurs est parfois mise en évidence dès les premières années de scolarisation. En effet, plusieurs systèmes de codes colorés sont utilisés en classe pour catégoriser les objets, identifier les différents cours (cahier bleu pour le français, rouge pour les mathématiques, etc.) ou faire l’apprentissage de certaines notions plus abstraites. À la maternelle, certains enfants peuvent prendre plus de temps pour apprendre à différencier les couleurs. En cas de doute, consultez votre optométriste.

Signes et symptômes

Les signes et symptômes communs du daltonisme sont :

  • une absence totale de perception des couleurs, soit une achromatopsie (perception des nuances de gris seulement);
  • une difficulté à différencier le rouge et le vert, ou le bleu et le jaune;
  • une forte baisse de l’acuité visuelle (perception des détails).

Évaluation et traitements

Pour dépister un trouble de vision des couleurs, l’optométriste utilisera des plaques dont les couleurs calibrées correspondent aux différents types de cônes de la rétine. Le patient devra identifier les différentes couleurs d’une image pour déterminer sa capacité à les distinguer.

Le test le plus connu est celui d’Ishihara – utilisé dans la plupart des cliniques d’optométrie – qui sert à distinguer une forme ou un chiffre parmi des points de différentes couleurs. D’autres tests permettent de déterminer le type de déficience de la vision des couleurs, comme le test de Farnsworth pendant lequel le patient doit placer selon un ordre précis des pastilles de couleurs variant du violet au rouge. En évaluant les erreurs de classification, on obtient le type de dyschromatopsie : deutan (vert), protan (rouge) et tritan (bleu).

Comme la plupart de ces déficiences sont d’origine génétique, il n’existe pas vraiment de traitement. On peut remédier à certains types de déficience en utilisant des filtres colorés qui augmentent ou diminuent la brillance ou le contraste d’une couleur par rapport à l’autre, mais ces lentilles ne « redonnent » pas une vision juste des couleurs.

Suivi avec l’optométriste

Une déficience de la vision des couleurs n’est pas handicapante dans la vie de tous les jours, mais peut quand même représenter un obstacle à l’exercice de certaines occupations. Une bonne vision des couleurs est exigée des candidats qui veulent devenir pilotes de ligne ou policiers, et elle est recommandée pour être en mesure d’effectuer certaines tâches du domaine agroalimentaire (détection des fruits mûrs, détection de moisissures, maturation des fromages, etc.) ou de domaines utilisant des codes de couleur (électricité, électronique, etc.).

La déficience de la vision des couleurs est assez stable dans le temps. Il importe cependant de la dépister au plus tôt pour orienter les jeunes dans leur choix de carrière. C’est pourquoi les tests de vision des couleurs font partie de l’examen oculovisuel.

Apprenez-en plus sur les troubles de la vision

Trouvez un optométriste