Close Membres Trouvez un optométriste

Hypermétropie

En présence d’une hypermétropie, l’image se forme derrière la rétine. Il s’agit d’un trouble de réfraction qui exige l’œil à faire un effort d’accommodation (mise au point) pour ne pas voir flou, ce qui peut demander beaucoup d’énergie au système visuel.

Puisqu’en vieillissant, le fonctionnement du système visuel devient moins efficace, un adulte hypermétrope aura plus de difficulté qu’un enfant à faire la mise au point. Il pourrait alors se plaindre d’une baisse de vision de loin, même si sa prescription n’a pas changé depuis un certain temps. Bien que l’hypermétropie ne cause pas nécessairement un embrouillement de la vue chez les enfants, elle peut en causer chez un adulte qui ressent déjà une fatigue visuelle. Les symptômes de l’hypermétropie varient selon le degré de l’atteinte, le type de tâches effectuées et la durée de celles-ci.

Signes et symptômes

Les signes et symptômes communs de l’hypermétropie sont :

  • une difficulté à se concentrer;
  • un embrouillement de la vue lors de périodes prolongées de lecture et d’écriture;
  • une fatigue des yeux;
  • des maux de tête après une tâche qui nécessite de fixer le regard pendant une longue période, comme travailler à l’ordinateur;
  • un inconfort ou des douleurs oculaires lors de l’exécution de tâches de près, lesquelles exigent un plus grand effort d’accommodation;
  • un strabisme qui apparaît soudainement ou qui semble empirer en fin de journée – dans ce cas, le patient rapporte parfois des plaintes de vision double (diplopie).

Évaluation et traitements

Lors de l’examen, l’optométriste utilise des tests objectifs et subjectifs pour mesurer le degré d’hypermétropie. Chez les jeunes hypermétropes, les muscles oculaires sont habitués à compenser par l’accommodation, et ce, en vision de près ou de loin. Leur œil n’étant jamais stable, il devient difficile de mesurer l’hypermétropie. C’est pourquoi l’optométriste doit neutraliser l’accommodation en recourant à des gouttes pour dilater la pupille, ce qui rend l’œil sensible à la lumière pendant quelques heures.

Il est possible que l’hypermétropie ne soit pas détectée chez un enfant qui en est atteint, mais dont l’acuité visuelle est parfaite. En effet, même si son œil doit fournir un effort supplémentaire pour ne pas voir flou, il peut avoir une bonne perception des détails (acuité visuelle).

L’hypermétropie se corrige bien avec des lunettes ou des lentilles cornéennes, de même qu’avec une opération réfractive au laser. Il arrive fréquemment que les patients ne ressentent le besoin de porter leurs lunettes que pour les tâches qui demandent un effort visuel. Ainsi, un enfant peut vouloir porter ses lunettes à l’école, mais pas pour jouer au soccer.

Suivi avec l’optométriste

L’optométriste proposera des corrections adaptées à la situation de chaque patient. Un enfant qui a une faible hypermétropie, mais qui ne formule aucune plainte n’aura pas nécessairement besoin de lunettes immédiatement. En revanche, un enfant hypermétrope qui ne voit pas flou, mais qui ressent une fatigue visuelle, qui a de la difficulté à se concentrer ou qui revient de l’école en se plaignant de maux de tête aura besoin d’une correction pour les tâches de près, comme la lecture et l’écriture. Les lunettes permettront ainsi à ses muscles oculaires de fonctionner normalement, ce qui évitera de nuire à sa concentration ou de lui causer des maux de tête.

Néanmoins, il est plus facile de convaincre les adultes hypermétropes à porter des lunettes que les enfants hypermétropes. En effet, comme les muscles sont moins puissants chez les adultes, ces derniers connaissent plus de symptômes que les enfants. Le port de lunettes ou de lentilles cornéennes leur procurera donc un plus grand soulagement.

Malgré tout, même si l’acuité est tout à fait normale, un examen régulier chez l’optométriste est nécessaire pour évaluer et traiter ce trouble de la vision.

Apprenez-en plus sur les troubles de la vision

Trouvez un optométriste