Close Membres Trouvez un optométriste

Le strabisme est un trouble musculaire causant un mauvais alignement des yeux. Ces derniers étant incapables de se coordonner et de fixer un même objet, il en résulte une vision double. Le cerveau doit alors supprimer l’une des deux images formées.

La vision coordonnée des yeux s’installe dans les premiers mois de vie. Le strabisme chez l’enfant est généralement dépisté avant l’âge de 2 ans. Les causes sont multiples : génétique, pathologique ou accidentelle. Dans tous les cas, l’un ou plusieurs des six muscles extraoculaires responsables des mouvements des yeux, situés autour de l’œil, sont trop sollicités ou, à l’inverse, relâchés, et ce déséquilibre modifie l’alignement des yeux l’un par rapport à l’autre.

Le strabisme peut aussi apparaître chez l’adulte, souvent à la suite d’un AVC, d’un trauma ou d’une maladie. En vieillissant, une perte de tonus des muscles extraoculaires peut aussi entraîner une déviation : les yeux n’arrivent pas à rester sur un même axe parallèle.

Il existe différents types de strabisme. Le strabisme congénital, présent à la naissance, peut toucher un seul œil ou les deux yeux. Le risque de développer une amblyopie est moins important si les deux yeux sont atteints, car ils peuvent fonctionner en alternance. Par contre, si le strabisme est présent dans un seul œil, l’œil sain devient beaucoup plus sollicité, ce qui accroît le risque que l’œil atteint devienne amblyope.

Le microstrabisme apparaît vers l’âge de 1 ou de 2 ans et passe souvent inaperçu à cause du faible angle de déviation. On remarque souvent une amblyopie chez les gens atteints de cette forme de strabisme.

Enfin, le strabisme accommodatif apparaît chez les enfants de 3 ou 4 ans ayant une forte hypermétropie non corrigée. On le remarque quand l’enfant commence à utiliser ses yeux de façon plus soutenue, surtout en vision de près.

Signes et symptômes

Les signes et les symptômes communs du strabisme sont :

  • un œil qui semble loucher;
  • une déviation de l’œil qui empire au fil de la journée;
  • une absence de douleur;
  • une difficulté à bien s’orienter dans l’espace (absence de vision tridimensionnelle).

Évaluation et traitements

Les témoins privilégiés pour observer les yeux d’un enfant sont généralement les parents ou l’entourage proche. Lorsqu’un œil semble croche, il est important de noter si c’est toujours le même œil qui dévie, si la déviation est plus grande à certains moments de la journée et si d’autres plaintes y sont associées. Vous serez ainsi en mesure de bien renseigner l’optométriste.

Comme certains strabismes peuvent passer inaperçus, il est toujours recommandé de faire examiner les yeux de votre enfant le plus tôt possible. Si une déviation persiste après l’âge de 6 mois, il est essentiel de consulter votre optométriste de famille.

Chez les enfants, l’examen se fait généralement sans la présence de gros équipements impressionnants. À l’aide de lumières, de lentilles et de prismes, l’optométriste évaluera la réfraction, la binocularité et la santé de l’œil. La plupart de ces tests sont objectifs; ils ne nécessitent pas de réponse, ce qui est très utile chez les jeunes patients qui ne connaissent pas encore les lettres.

Le traitement dépend du type de strabisme et des causes sous-jacentes. S’il s’agit d’un muscle relâché, un programme d’exercices aidera à le renforcer. S’il s’agit d’une hypermétropie non corrigée, le simple port de lunettes ou de lentilles cornéennes réglera le problème. Si le strabisme est trop important et que les autres thérapies sont insuffisantes, l’opération chirurgicale reste le dernier moyen pour remédier au problème. Certains traitements ont un effet quasi immédiat. Dans tous les cas, l’optométriste pourra vous renseigner sur ceux qui sont les mieux adaptés à votre situation.

Suivi avec l’optométriste

Comme le strabisme n’est pas toujours apparent et qu’il ne provoque pas d’inconfort, il importe de faire examiner les yeux de votre enfant dès l’âge de 6 mois pour dépister le trouble au plus tôt. Si un strabisme est présent, un suivi régulier sera nécessaire, parfois plusieurs fois par année. En l’absence de strabisme, il importe de faire un nouvel examen vers l’âge de 3 ans, à l’entrée à la maternelle et tous les ans par la suite.

Plus le strabisme est détecté tôt, meilleures sont les chances de récupération, et moins grand est le risque de voir apparaître une amblyopie.

Apprenez-en plus sur les troubles de la vision

Trouvez un optométriste